Rester jeune pour toujours : mythe ou réalité à venir ?

Par Rémy LOUIS, auteur de « Jeunesse illimitée… »

« La jeunesse n’est pas une période de la vie. Elle est un état de l’esprit, un effort de la volonté, une qualité de l’imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l’aventure sur l’amour du confort. »

Samuel Ullman (1840-1920)

Poète et homme d’affaires américain

De tous temps, les hommes ont souhaité rester jeune. Ils ont été comme fascinés par le concept de jeunesse éternelle. Dans la mythologie Grecque, Hébé, la plus jeune fille de Zeus et d’Héra, personnifiait la jeunesse éternelle. Les Romains l’appelaient d’ailleurs Juventas. Son nom latin est donc la racine de mots comme « juvénile », en Français ou « rejuvenation » en Anglais, mots  associés à cette notion de jeunesse.

Juventas / Hébé était d’ailleurs chargée de distribuer aux dieux de l’Olympe l’Ambroisie, cette nourriture délicieuse qui leur donnait tout à la fois l’immortalité et l’éternelle jeunesse.

Plus près de nous, la littérature a toujours fixé un prix à payer pour l’obtention de la jeunesse éternelle. C’est ainsi que le docteur Faust,  ce personnage créé par Goethe, fatigué et déçu d’une vie d’étude qui l’a conduit à la vieillesse sans lui permettre de découvrir les clés de la jeunesse éternelle, finit par signer un pacte avec le diable. Il vend son âme et se damne pour accéder à la jeunesse éternelle.

Dans « le portrait de Dorian Gray », Oscar Wilde illustre et démystifie la jeunesse éternelle. Dorian Gray ne vieillit pas, mais son image représentée sur tableau, si. Le lecteur découvre que, si le corps de Dorian reste jeune, son âme vieillit, ce qui explique le vieillissement des traits sur le tableau. Si Dorian Gray jouit de son apparente jeunesse, il est tourmenté par le flétrissement de son âme. Lui aussi paie le prix de la jeunesse éternelle. Aujourd’hui aussi, rester jeune a probablement un prix. Et nous essaierons de déterminer ce prix dans une série d’articles à venir…

Ecrit par

Rémy est administrateur du site et passionné par tout ce qui touche aux NTBEAA. Que ce cache t-il derrière cet acronyme indigeste ? Tout simplement les Nouvelles Technologies du Bien-Être Anti-Âge… Comme exposé dans son ouvrage « Jeunesse illimitée… » n’entrent dans le champ des NTBEAA que des technologies à la fois innovantes, sans molécules de synthèse et strictement non invasives.

Les commentaires sont clos.