En finir avec le scandale sanitaire du médicament : solution deux.

Par Rémy LOUIS, auteur de « Jeunesse illimitée… »

Les patients doivent s’informer et apprendre à dire: NON !

Nous avons vu dans le précédent article que le scandale sanitaire et sociétal du médicament pouvait trouver une solution dans l’action volontaire du monde politique. Toutefois les enjeux financiers, les conflits d’intérêts clairement établis et le lobbying des laboratoires pharmaceutiques risquent de différer dans le temps la mise en place d’une nouvelle régulation du marché du médicament.

Le patient, quant à lui, a des moyens d’action beaucoup plus immédiats : il lui suffit de s’informer et de réduire MAINTENANT sa consommation de médicaments suspects ou inutiles. En un mot, le patient doit devenir impatient ! Le patient doit choisir et exiger ce qu’il estime le plus efficace  pour lui comme pour ceux qu’il aime. Le patient ne doit plus attendre d’être « pris en charge » par un système qui connaît les biais que nous venons d’exposer au fil de précédents articles. Il doit « se prendre en charge », c’est-à-dire commencer par aller chercher ces informations précieuses pour sa santé et son « état de jeunesse », puisque le dogme officiel nie soit leur existence, soit leur efficacité, soit leur innocuité.

Par cette démarche volontaire, il gagnera le droit de choisir ce qu’il estime être le meilleur pour lui. Et comme, fort heureusement, la démocratie règne majoritairement dans les pays occidentaux, il lui restera cette liberté, à condition toutefois qu’il accepte de financer sa démarche.

Car, dans ce cas comme dans d’autres, le changement dans la société risque de précéder l’évolution politique…

Vous l’avez compris, il vous faudra patienter encore longtemps si vous attendez du système de santé publique qu’il vous permette de retrouver ou de conserver durablement votre « état de jeunesse ». Toutefois, à l’aube du vingt et unième siècle, il existe une discipline dérivée de la médecine officielle qui n’hésite pas à se faire appeler « médecine anti-âge ». Nous l’évoquerons dans une prochaine série d’articles.

 

Ecrit par

Rémy est administrateur du site et passionné par tout ce qui touche aux NTBEAA. Que ce cache t-il derrière cet acronyme indigeste ? Tout simplement les Nouvelles Technologies du Bien-Être Anti-Âge… Comme exposé dans son ouvrage « Jeunesse illimitée… » n’entrent dans le champ des NTBEAA que des technologies à la fois innovantes, sans molécules de synthèse et strictement non invasives.

Les commentaires sont clos.